Les moteurs et les carburants de demain
La fin du pétrole bon marché et à la protection de l'environnement sont les contraintes qui orientent la recherche vers de nouveaux types de motorisation et de nouveaux carburants: moteurs hybrides, électriques, piles à combustible et biocarburants constituent une perspective d'avenir, tant en terme écologique que d'indépendance énergétique.
Les moteurs hybrides
moteur hybride
Ils combinent une source d'énergie thermique avec une source d'énergie électrique. Le principe consiste à faire se recharger une batterie par l'énergie de freinage ou durant les descentes. La batterie délivre l'énergie aux roues en alternance avec le moteur thermique. La consommation en carburant de ses véhicules est inférieure à 5 litres aux 100 km en ville.
Les biocarburants
biocarburants
Les biocarburants sont des carburants d'origine végétale. Les deux principaux sont le bioéthanol et lebiodiesel.
Le bioéthanol
bioethanol
Fabriqué à partir de matière végétale comme le maïs les betteraves ou la canne à sucre, il est destiné aux moteurs à essence. Aujourd'hui, le bioéthanol est mélangé jusqu'à hauteur de 10% dans le super distribué en France et cette proportion devrait augmenter à l'avenir avec des moteurs qui le supporteront sans risque d'être endommagés.
le biodiesel
biodiesel
Il est obtenu à partir d'huile végétale (tournesol, colza) ou animale transformée par un procédé chimique. Il peut être utilisé seul dans les moteurs ou mélangé avec du diesel classique. Le biodiesel est beaucoup moins polluant que le gasoil issu de l'énergie fossile.
Les véhicules électriques
voiture électrique
Ils présentent l'avantage d'un moteur silencieux, qui ne cale pas, ne consomme rien au ralenti et peut effectuer jusqu'à 1 million de km! La voiture électrique n'émet pas de pollution et ses batteries se rechargent pendant les décélérations. Cependant, ses performances et son autonomie, encore insuffisantes, sont conditionnées à l'amélioration des batteries.
La pile à combustible
pile à combustible
Le véhicule à pile à combustible émet très peu de polluant. Cependant, pour fabriquer l'hydrogène qu'il consomme, il faut dépenser beaucoup d'énergie et tout comptes faits, les émissions par km de la pile à combustible sont sensiblement les mêmes que pour la combustion classique. D'autre part, l'hydrogène étant actuellement extrait d'hydrocarbures, la voiture à pile à combustible n'est pas, pour le moment, une solution à la fin des d'énergies fossiles.